Kelkoo : résultats d’une étude e-commerce

24 septembre 2012

Le e-commerce est en vogue mais attention toute de même aux idées reçues. Voilà une étude qui vous donnera une vue d’ensemble du secteur.

kelkoo est un comparateur permettant d’apporter une audience qualifiée aux e-commerçant. Afin de vous aider à exporter vos catalogues produits vers des comparateurs, des solutions de gestion de flux existent.

 

étude kelkoo

 

Présentation du géant e-commerce Kelkoo

  •  Créé en France en 1999, Kelkoo est le pionnier des comparateurs et couvre aujourd’hui 10 pays européens ainsi que les Etats-Unis et le Brésil.
  • Kelkoo est l’un des moteurs de shopping leaders en Europe et a pour objectif de rendre le shopping plus simple et plus rapide.
  • Son but principal? Aider les internautes à faire des économies sur leurs achats. 

  • Les services de Kelkoo proposent l’accès à un contenu riche (2,5 millions d’avis consommateurs et 2 millions d’avis experts, 3674 guides d’achat)
  • Avec plus de 10 millions d’offres référencées en France et 20 des 25 premiers e-commerçants français présents sur le site (source: Comscore, April 2012), Kelkoo permet aux sites e-commerce d’acquérir une audience qualifiée.
  • Bien que l’e-commerce soit un secteur en croissance élevée (+22% en France en 2012 selon une étude Kelkoo/CRR),  les professionnels doivent s’adapter aux nouveaux comportements des consommateurs.
  • Kelkoo, avec le soutien de l’Association de l’Economie Numérique Acsel, a interrogé 95 e-commerçants français. Les résultats de l’étude sont détaillés ci dessous.
étude kelkoo

1. Lien entre e-commerce et médias sociaux

  • Le social commerce fait beaucoup parler mais l’étude réalisée confirme qu’il n’a pas encore trouvé sa place parmi les marchands français.
  • En effet, 56% des e-commerçants interrogés trouvent que les réseaux sociaux sont surestimés et près d’un quart (24%) juge que leur utilisation n’est pas pertinente dans le cadre de leur activité.
  • Près de la moitié (46%) déclare qu’ils renforcent simplement leur image de marque grâce à ces derniers et seulement 17% ont constaté une augmentation de leurs revenus.
  • 34% des sondés se contente d’une activité très restreinte dans la seule optique de ne pas rester à l’écart.

 2. Les outils sociaux utilisés

  • Les avis des utilisateurs sont le levier du marketing social le plus apprécié parmi les professionnels du secteur, près d’un marchand sur deux (48%) les juge importants.
  •  En dépit de l’attention qu’ils reçoivent de la part d’experts marketing, Pinterest et Instragram n’ont pas encore percé l’e-commerce français.
  • Afin d’optimiser les résultats et diversifier leur cible, les e-commerçants utilisent en moyenne 6,9 supports différents pour générer du trafic 
  • Alors que les choix des leviers varient selon l’offre et les moyens budgétaires des marchands, il y a quasi unanimité sur le top 3 : le  SEO (85%), le SEM (81%) et les newsletters (76%) .
  •  Les publicités Facebook en revanche ne sont utilisées que par 35% des e-commerçants.

 3. Visibilité grâce aux comparateurs de prix

  • Pour les marchands, les comparateurs restent un support important : 54% d’entre eux ont augmenté leurs investissements sur les comparateurs au cours des 12 derniers mois.
  • La sélection des partenaires est faite grâce à différent facteurs : l’optimisation du ROI (78%), la visibilité sur les sites où se rendent les consommateurs pour préparer leurs achats (75%), un taux de conversion élevé (72%) et le recrutement de nouveaux clients (70%).
Lire :   Créer sa campagne pour offre de produit : le flux produit (partie 4)

 

4. Difficutés d’étendre son activité à l’étranger

  • La majorité des marchands français se concentre sur son activité domestique, ils ne sont que 15% à avoir mis en place une véritable stratégie de ventes transfrontalières. 
  • Pour 4 marchands sur 10 (41%), ce sont les questions de logistique et le contexte légal incertain qui représentent encore un frein à l’internationalisation. 
  • Cependant, la possibilité d’élargir leur clientèle en dehors de leur propre marché séduit les commerçants : 39% des répondants prévoient d’accélérer leur activité internationale au cours des 12 prochains mois.

5. L’avenir du e-commerce

  • Quant aux grands axes de développement en matière d’e-commerce pour les trois prochaines années, 3 grandes tendances émergent : 
  • Les recommandations personnelles des utilisateurs pour créer un effet « bouche-à-l’oreille » arrivent en tête (77%)
  • Renforcement des stratégies multicanales (76%)  pour connecter davantage les activités online et offline, telles que l’achat en ligne et le retrait sur place. 
  • Le commerce sur mobile, qui profite de l’essor du marché des smartphones et tablettes, se positionne au troisième rang.

 

Conclusion

Nous finirons cet article avec une citation de Nicolas Jornet, Directeur France de Kelkoo :

«  Bien gérer sa présence en ligne représente un formidable vecteur de croissance. Gagner en reconnaissance, recruter de nouveaux clients, accroitre ses ventes sont autant de bénéfices d’une présence en ligne bien pensée. Accompagner les marchands en ligne, quelle que soit leur taille, dans l’installation de leur activité sur Internet est au cœur de la mission de Kelkoo.»

 

Essayez Iziflux,
votre essai est gratuit pendant 60 jours

Piochez dans notre bibliothèque