Social Commerce et nouveaux modèles de comparateurs de prix

28 avril 2009

Avec la mise à jour de statistiques sur Google Trends laissant apparaître une baisse d’activités des Comparateurs les plus importants sur les 6 derniers mois (et seulement sur les 6 derniers mois, n’est-ce pas Mr J.P. Crenn ? ;-)), certains se posent déjà la question de la survie ou non des Comparateurs. Même si c’est aller un peu vite en besogne (je crois plus au principe de l’amélioration du référencement sur les comparateurs de prix qui diminue le nombre de pages vues par visiteurs), les Comparateurs se doivent de trouver de nouvelles ressources et de nouveaux débouchés, dont certains existent déjà depuis peu.

Alors, comment un modèle qui a fonctionné peut et doit trouver un second souffle ? Nouvelles alternatives et propositions… illustrées.

Le vrai social commerce ?

Le plus grand réseau de distribution en ligne

Le vrai social commerce commence là… Depuis plusieurs années que les internautes peuvent laisser des appréciations sur les produits listés dans les Comparateurs, il fallait bien que l’on en arrive là. Depuis fin 2008, une nouvelle évolution que je « béta-testais » depuis plusieurs semaines pour ZLIO vient de faire son apparition sur les boutiques en ligne en version publique : alors que Zlio était jusqu’à présent un système de création de boutiques en lignemême pour ceux qui n’avaient rien à vendre par le biais d’une sélection de produits au sein d’un catalogue de plusieurs cybermarchands (200 – entraînant de fait une véritable comparaison des prix et des produits), un nouveau Business Model permet à n’importe quelle entreprise, même les entreprises qui ne sont pas déjà présentes en ligne, de commercialiser leurs produits via l’un des plus grands réseaux de distribution qu’il soit (300.000 boutiques dont 80.000 effectivement en fonction).

Le versant « social commerce » réside surtout dans cette capacité à dire : « Moi, j’ai un produit à vendre, je vais le mettre dans la base ZLIO, je vais avoir beaucoup de zlionautes qui vont proposer mon produit à la vente et dans le même temps, moi-même, je peux être un vendeur et aller piocher des produits provenant d’autres partenaires professionnels. Comme je peux laisser un avis sur les produits que je sélectionne tout comme les autres peuvent laisser un avis sur les produits que moi, je sélectionne et de plus, comme mon produit peut se retrouver en concurrence avec un produit équivalent à celui d’un autre vendeur ne possédant pas sa propre boutique, je reste dans le système de la Comparaison de prix dans un environnement concurrentiel« .

Lire :   Référencement marchand sur les comparateurs de prix

 

Les nouveaux services

Les macro-navigateurs web 2.0 (le widget WorkIt)

D’une simple interface rajoutée, on va avoir en surimpression sur un site marchand (ou un Comparateur) une liste des prix de différents marchands pour le produit pointé. Une vrai « boucherie » pour les sites marchands !

comparateur de prix pour sites marchands

Le Widget est activé par le passage de la souris sur une photo « produit » comprenant un descriptif (ce qui est toujours le cas sur les sites Comparateurs !) et indique même le classement du site visité pour le produit en question. Une tuerie, on vous aura prévenu (sortie publique en mars 2009).

 

La géolocalisation de précision

Le web se redistribue dans la rue. Ou comment faire en sorte que l’on puisse faire ses courses dans son quartier en toute connaissance de cause. Après le Pure Player et le Brick and Click, on en revient à plus de simplicité avec un Comparateur de prix chez les… Brick and Mortar.

Puisqu’ils n’ont pas de sites internet dédiés autres que celui décrivant le chemin qui mène jusqu’à eux (j’exagère à peine), alors d’autres sites internet vont s’en occuper !

prospectus et catalogue sur Pubeco.fr

Quelques prospectus et catalogues papier recensés par Pubeco.fr

 

http://www.pubeco.fr recense 32018 informations commerciales de proximité sur 284 prospectus et catalogues réparties sur 36240 magasins,http://www.brozengo.com/ se charge de répertorier les prix/produits des magasins de proximité et http://www.lesprixducoin.com/ fait encore mieux, puisqu’il agrège le contenu des catalogues, compare les produits et les prix en magasin, puis permet la comparaison en ligne des tarifs sur Kelkoo et enfin, peut rediriger sur le site web du Commerçant lorsqu’il existe. Hallucinant !!

Lire :   Le comparateur LeGuide augmente son résultat opérationnel de 61% !

 

comparaison en ligne

Le CashBack

Le principe n’est pas nouveau. Il est déjà utilisé depuis des années dans la grande distribution qui remplit votre carte client (!). De même, il est indirectement utilisé par ZLIO (encore !!!) qui permet à des internautes possédant des boutiques d’acheter des produits sur leur propre boutique et de toucher la commission qu’aurait touchée un client s’il avait acheté le produit !

Oui, mais, le cash-back, c’est quoi ?
Le principe est très simple : achetez le produit que vous recherchez chez un commerçant qui, pour vous remercier, vous reversera entre 5 à 10 % en moyenne du montant de votre achat.

Sur Internet, le principe est à peine différent. Il faut acheter à partir du site de CashBack pour générer du CashBack. Une fois que vos gains sont suffisants, vous pouvez soit en demander le paiement (par chèque ou virement), soit effectuer de nouveaux achats avec le montant généré.

Dans les faits, des sites spécialisés existaient depuis quelques temps (I-Graal, EbuyClub, MyEden, CashStore, MailoRama) mais ce sont des guides d’achats et bizarrement, les sites Comparateurs de prix ont mis plus de temps à intégrer cet élément générateur de trafic :

Kelkoo et le cashback

Le CashBack sur Kelkoo

 

Et tout n’est pas parfait. Alors que le Web devrait accélérer l’acte d’achat, on doit d’abord savoir si le marchand participe bien au programme cashback, puis revenir sur la fonction « comparaison de produit et de tarif » pour s’assurer que le marchand n’est pas plus cher sur un produit qu’un de ses concurrents (le cash-back étant du coup décompensé par la différence de tarif !), puis se rendre à nouveau sur le site marchand (depuis le comparateur) pour y effectuer son achat. Pftttt !!! Des améliorations sont encore à attendre. Ou alors ce genre de service risque de disparaître, et les Comparateurs aussi.

Lire :   Actu comparateurs : LeGuide.com et le référencement prioritaire

 

Le comparateur en mobilité (ex : Shopping Orange)

Lancé en août 2008, le logiciel Java proposé par Orange pour ses téléphones turbinant sur Symbian S60 (les smartphones Nokia) est tout simplement bluffant. L’ayant téléchargé récemment, je me suis amusé dans mon hypermarché habituel à scanner avec mon N95 (on se sert de l’appareil photo du téléphone) le code-barres d’une dizaine d’articles (livres, produit high tech…) pour lesquels le logiciel a fouillé au sein des 1000 marchands qu’il référence et trouvé SYSTEMATIQUEMENT moins cher que le prix affiché dans le-dit magasin. Bluffant !!! (et rapide à prendre en main).

D’autres ont suivi et on trouve un système équivalent chez LeGuide.com (en I-mode uniquement, pour Bouygues Télécom), AchetezFacile.com (mais moins perfectionné avec la saisie manuelle du code-barres), PriceRunner (en version m-web uniquement, ;-( et Twenga (en application pour iphone – non testé).

A noter que le prochain Google Androïd comprendrait en résident le même principe que celui d’Orange pour Symbian et I-phone. Bluffantes applications, vraiment !

 

En conclusion

Selon Daniel Broche (Discounteo.com), le e-Commerce se trouve au centre d’une immense partie de Monopoly ! Il n’a sans doute pas tort. Et les Comparateurs s’y trouvent en très bonne place !!

 

 

 

Avez vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne / 5. Total des avis

pas de votes à ce jour, soyez le premier à donner votre avis

Essayez Iziflux,
votre essai est gratuit pendant 60 jours

Piochez dans notre bibliothèque