Les résultats des comparateurs de prix bientôt dans Google Shopping

Souvenez-vous, en Juin 2017, Google a été condamné pour abus de position dominante (2,42 milliards euros d’amende) par la Commission européenne. Pourquoi cela ? Simplement car Google aurait tendance à favoriser son comparateur de prix Google Shopping dans les résultats de recherche et à laisser de côté les résultats des autres comparateurs. Google Shopping devait alors se mettre en conformité avec les exigences de l’Union Européenne avant le 28 septembre. L’idée était alors d’ouvrir Google Shopping à la concurrence.

Google Shopping affiche les résultats des autres comparateurs de prix

Depuis que Google a été condamné, il doit faire apparaître les résultats des autres comparateurs de prix dan ses résultats. En d’autres termes, tous les comparateurs de prix peuvent désormais publier des annonces produits sur la plateforme Google Shopping. Comme l’ensemble des marchands qui le font déjà, ils doivent télécharger leurs flux produits via l’interface Google Merchant Center.

Voilà ci-dessous 2 visuels montrant la différence avant / après l’intégration des comparateurs de prix dans Google Shopping.

  • Affichage dans Google Shopping avant :

  • Affichage dans Google Shopping après l’intégration des comparateurs de prix dans Google Shopping (le nom des comparateurs s’affichera en-dessous de l’annonce) :

Source des images : Twitter Google Europe

Google Shopping a représenté près de 90 milliards d’euros de chiffres d’affaires en 2016. En ce sens, le comparateur a largement les moyens de surenchérir sur les annonces concurrentes des autres comparateurs de prix. Ainsi, la véritable équité est-elle à espérer ? En théorie, La transparence du système est assurées par le fait que la plateforme Google Shopping participe elle-aussi à la mise aux enchères comme tous les autres comparateurs. En pratique, les résultats de recherche n’ont pas changé jusqu’à présent. Mais cela ne saurait tarder.

Au final, ce qu’il faut retenir correspond à l’idée que les comparateurs de prix participeront aux enchères les uns contre les autres et que Google Shopping ne pourra pas se réserver des emplacements publicitaires. La plateforme sera obligée de surenchérir comme les autres comparateurs afin d’être positionné dans les résultats de recherche.

A noter que les annonces affichées dans le comparateur de prix Google Shopping sont toujours liées à la page du produit sur le site du marchand. Rien ne change de ce côté-là. Toutefois, en cliquant sur « Par Shopzilla» ou « Par Google », par exemple, les internautes pourront se rendre sur les résultats du produit en question sur le moteur de comparaison donné.

Google a tout de même fait appel de la condamnation obtenue en premier lieu. L’affaire n’est donc pas classée et reste à suivre !

guilhem
guilhem
Fondateur de la solution iziflux et PDG de l'agence cibleweb J'interviens dans le ecommerce depuis plus de 15 ans
Simple Share Buttons