Marketplace Amazon : les 5 actus qui font le buzz !

12 février 2013

Voilà dans ce billet les 5 actus de la marketplace Amazon dont tout le monde parle en ce moment…
Amazon est un acteur du web où il fait bon vendre ses produits en ce moment. En effet, vendre ses produits sur la marketplace permet aux e-commerçants d’augmenter leur chiffre d’affaires et leurs revenus… Pensez-y !
marketplace amazon

1. Amazon lance sa monnaie virtuelle : « Amazon coins »

  • Les « Amazon coins » seront utilisés pour acheter des biens immatériels.
  • C’est une devise virtuelle qui sera lancée aux Etats-Unis en mai 2013.
  • Quel type de biens virtuels? On pourra acheter des applications, des jeux et achats in-app sur sa tablette Kindle Fire.
  • Amazon souhaite faciliter l’acte d’achat pour ses utilisateurs, même si ces derniers pourront toujours payer par carte de crédit.
  • Les consommateurs pourront acheter des Amazon Coins au taux de 100 pour 1 dollar.
  • Les développeurs devront soumettre leurs applications avant le 25 avril à l’Appstore d’Amazon, s’ils veulent être présents lorsque les détenteurs de Kindle Fire recevront leurs Coins sur leur compte Amazon.
  • Pour les développeurs, c’est facile, rien ne changera : le partage de revenus avec la marketplace Amazon restera le même et la marketplace prendra 30% des ventes des applications ou des achats in-app.

monnaie virtuelle amazon

2. Le principe de marketplace de biens numériques usagés est breveté par Amazon

  • De manière gloable, ce brevet décrit une place de marché sur laquelle les détenteurs d’e-books, fichiers musicaux, etc. peuvent transférer leurs droits d’utilisation à d’autres internautes.
  • Ce brevet a été accordé fin janvier à Amazon et avait été demandé par la marketplace en 2009.
  • Plus exactement, « le brevet décrit une place de marché en ligne sur laquelle seraient vendus et achetés, un nombre limité de fois, des biens numériques de seconde main » (livres électroniques, jeux vidéos…)
  • Comment cela fonctionnerait? Initialement achetés auprès d’un vendeur, ils seraient conservés dans un espace de stockage personnel transformé en boutique,  des « data stores ».
  • L’idée principale d’Amazon : les propriétaires pourraient renoncer à leur droit d’accéder à ces « contenus numériques désormais utilisés » et les transférer vers les « data stores » d’autres internautes.
  • En conclusion c’est un marché de biens d’occasions mais cependant de biens virtuels.
Lire :   Compatibilité des pièces auto sur eBay : Une mise en conformité des annonces avec un impact fort !

3. Partenariat entre Amazon et la boutique Monoprix

  • Monoprix a ouvert le 9 janvier une boutique dédiée à ses articles de mode sur le site français de la marketplace Amazon. 
  • On y commercialise les collections femme, homme, enfant et bébé de l’enseigne Monoprix. Ce qui donne aux alentours de 1000 références. Ces produit sont aux mêmes prix qu’en magasin et que sur le site de Monoprix.
  • Ce partenariat permet donc davantage de visibilité et il permet également à Amazon de diversifier son catalogue mode. A noter que la marketplace peine à se faire un nom dans ce secteur en pleine croissance sur internet : l’habillement.

4. Le Cloud d’Amazon devrait rapporter 4 milliards de dollars en 2013

  • Selon les estimations d’un analyste, Amazon Web Services va générer cette année un chiffre d’affaires de 3,8 milliards de dollars. Et cette croissance ne serait qu’un commencement !
  • Le problème quant à la précision de ce chiffre est le fait qu’Amazon est particulièrement secret quand il s’agit d’évoquer le chiffre d’affaires de son service Cloud Amazon Web Services.
  • D’après Ben Schachter, analyste chez Macquarie Capital, Amazon Web Services a généré 2 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2012.
  • Ce chiffre d’affaires pourrait atteindre 3,8 milliards cette année, et 6,2 milliards en 2014.
  • En 2015, Amazon Web Services pourrait générer 8,8 milliards, et représenter 7% du chiffre d’affaires de la marketplace.

5. Amazon appellera bel et bien sa boutique d’application mobile « Appstore »

  • La justice américaine a rejeté la plainte d’Apple qui désirait empêcher Amazon d’utiliser le terme « Appstore » pour désigner sa propre boutique d’applications mobiles.
  • Apple considérait ce mot trop proche de son « App Store ». Pour Amazon, il ne s’agit que d’un terme générique que tout le monde a le droit d’utiliser.
  • Le 2 janvier, il a été donné raison à la marketplace amazon. Apple n’étant pas parvenu à montrer que les consommateurs pouvaient confondre les deux mots à cause de la proximité des deux termes.
Lire :   Se passer d'Amazon en 2016, c'est aller droit dans le mur ?

La marketplace Amazon est un donc une site e-commerce en réelle expansion. Sa diversification dans les services proposés et son offre de produits toujours plus large font de la place de marché un acteur des plus incontournables sur le web.

Si vous souhaitez en tant que e-commerçant vous lancer sur la marketplace et vendre vos produits sur Amazon, utilisez une solution d’export flux produit comme Iziflux.

Avez vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne / 5. Total des avis

pas de votes à ce jour, soyez le premier à donner votre avis

Essayez Iziflux,
votre essai est gratuit pendant 60 jours

Piochez dans notre bibliothèque