Les marketplaces alimentaires

10 mai 2021

Les nouvelles tendances de marketplaces

Les nouvelles tendances de marketplaces

Les nouvelles marketplaces

Depuis l’année 2000, il existe des marketplaces qui se spécialisent dans un secteur d’activité en particulier. En effet, des marketplaces qui ne se concentrent pas sur des secteurs plus généralistes sont apparues progressivement et elles sont parvenues à se faire une place parmi les géants tels que Amazon, Cdiscount ou encore eBay.


En prenant par exemple le cas du secteur alimentaire, les références en matière de livraison de repas à domicile sont Deliverro et Uber Eats.

Puis, il ne faut pas oublier « La ruche qui dit oui », la plateforme française spécialisée dans la commercialisation de produits régionaux de type fruits, légumes, viandes et produits laitiers.

L’engouement pour les marketplaces alimentaires

Marketplaces alimentaires

Marketplaces alimentaires


D’après les derniers rapports du Food Marketing Institute, au moins 70% des consommateurs vont effectuer une partie de leurs achats alimentaires sur les marketplaces d’ici 5 ans.


Il a été estimé que le volume des ventes en ligne du marché alimentaire atteindra les 100 milliards de dollars d’ici 2026 et que plus de la moitié des distributeurs de produits alimentaires en ligne n’hésiteront pas à engager un processus de transformation digitale afin de répondre à cette nouvelle tendance et aussi afin d’améliorer l’expérience achat.


Il y a lieu de préciser que ce passage de l’offline à l’online concerne tous les pays du monde, la France inclue. À l’heure actuelle, le numérique représente 20 % des ventes alimentaires en Corée du Sud contre 3% aux Etats-Unis, 9% au Royaume-Uni et 5,5 millions en France.

La mise en place de partenariats

Partenariats

La mise en place de partenariats


Pour expliquer l’évolution et le succès de l’industrie alimentaire en ligne, il est important de savoir que les marketplaces se mettent à plébisciter des partenariats afin de booster leur rentabilité.

Elles ont effectivement pris l’exemple de Sainsbury’s Argos et elles décidaient de collaborer avec de grands groupes pour progresser rapidement et pour toucher de nouveaux clients dans les autres pays.


À titre d’illustration, il y a Walmart qui fusionnait avec JD.com et Rakuten. Puis, il y a aussi Carrefour qui s’est associé à Mirakl afin de mettre à la disposition des commerçants une marketplace alimentaire qui peut leur faire profiter d’une visibilité et de la croissance de trafic que génère Carrefour.fr.


Cette fusion a pour objectif de renforcer l’offre de Carrefour et de proposer des produits complémentaires qui répondent aux attentes des consommateurs, dont les produits bio, les produits naturels, les produits d’épicerie fine, les produits locaux, les produits du monde et aussi les offres « sans » (sans gluten, sans sel etc).

Essayez Iziflux,
votre essai est gratuit pendant 60 jours

Piochez dans notre bibliothèque