Etude ShopAlike : Etat des lieux 2017 du e-commerce en Europe

Etude ShopAlike : Etat des lieux 2017 du e-commerce en Europe

La dernière étude réalisée par ShopAlike a permis d’interroger 100 boutiques en Europe afin de dresser un état des lieux du e-commerce. Il était question d’aborder les stratégies et les attentes des entreprises à l’heure où l’écosystème digital évolue très rapidement.

260 milliards d’euros en 2017 pour l’e-commerce en Europe

260 milliards d’euros en 2017 pour l’e-commerce européen… Soit +14% par rapport à l’année passée. Le Center for Retail Research annonce même que d’ici 2018, le cap des 300 milliards devrait être atteint. De la même façon, le mobile connaît une croissance exponentielle. L’année dernière, les recherches sur mobile ont dépassé celles sur desktop. Le m-commerce voit son CA augmenter de +89% depuis 2015 ce qui pousse les marchands à développer leur stratégie mobile et multi-écran. Dans l’étude réalisée par ShopAlike, 70 % des interrogés utilisent ou prévoient d’utiliser une communication multi-écrans (ou cross-devices) pour toucher plus de consommateurs dans les mois qui viennent. La difficulté reste tout de même dans la conversion sur mobile. Les freins à l’achat sont bien plus nombreux que sur desktop (visibilité limitée, navigation moins fluide, méfiance lors du paiement,…).

Au final, près de 80 % des interrogés sont optimistes quant à l’évolution du marché en France.

Découvrons ensemble le détail de l’étude ShopAlike dans ce qui suit.

Satisfaction des marchands quant à la situation e-commerce de leur pays

31 % des entités interrogées sont satisfaites de la situation du e-commerce dans leur pays et même 56 % se disent plutôt satisfaits. 52% des partenaires ShopAlike interrogés se disent même optimistes et plutôt optimistes (26%).

Difficultés et freins au développement du e-commerce en Europe

Les e-commerçants interrogés lors de cette étude indiquent que le « paiement sécurisé », le « manque de contact physique avec le produit », ainsi que le « manque de communication avant et après la transaction avec le magasin » sont les principales barrières commerciales.

Comment cibler la génération Y et les milléniaux ?

Les marchands sont de plus en plus nombreux à souhaiter toucher les milleniaux. Pour cela, ils adaptent leur stratégie marketing et utilisent certains leviers plus que d’autres : réseaux sociaux (86%), marketing de contenu (70%), campagnes d’affichage ciblées (70%) et partenariats avec des influenceurs (62%). Ils ne sont pas encore si nombreux que ça à utiliser la vidéo marketing (37%) et les applications mobiles (37%). A noter que les réseaux sociaux les plus utilisés afin de cibler la population des millenials sont Facebook (90 %), Instagram (76 %) et Twitter (41 %).

Développement à l’international des boutiques e-commerce

Lorsque les marchands européens sont interrogés quant à leur développement à l’international, les difficultés abordées sont : la livraison (29,34%), la forte concurrence sur le marché étranger (16,3%) et l’adaptation linguistique de la plateforme e-commerce (15,05%).
Enfin, en ce qui concerne l’innovation, les marchands souhaitent mettre en place d’ici 3 ans des moyens de paiement innovants (70 %), une présence optimisée sur plusieurs canaux (70 %) et l’utilisation du Big Data (65 %). Au contraire, seuls 37 % des marchands utilisent ou prévoient d’utiliser des chatbots pour communiquer avec leur audience.

Source de l’étude : ShopAlike

guilhem
guilhem
Fondateur de la solution iziflux et PDG de l'agence cibleweb J'interviens dans le ecommerce depuis plus de 15 ans
Simple Share Buttons