Vendre ses produits sur Amazon, eBay, Etsy et Alibaba : Pour ou Contre ?

Amazon, eBay, Etsy, Pinterest,… Les places de marché sont populaires et représentent souvent les premiers
points de contact pour les consommateurs afin d’acheter à peu près n’importe quoi en ligne – elles deviennent de véritables moteurs de recherche. Les marketplaces représentent un excellent moyen pour commencer à vendre en ligne. Toutefois, les marchands qui sont de plus en plus établis cherchent à avoir à la fois un site en ligne en natif et à utiliser les places de marché comme un moyen de recueillir le maximum d’attention auprès du public (et surtout afin de ne pas être totalement dépendant d’un canal de distribution).

30 secondes pour comprendre les places de marché

Les places de marché sont des sites tiers qui traitent les ventes de vos produits. En d’autres termes, vendre sur les marketplaces c’est un peu comme  vendre vos produits sur le site e-commerce de quelqu’un d’autre. Les transactions avec les consommateurs sont traitées par la place de marché, puis les commandes sont généralement livrées par les détaillants bien que par exemple Amazon puisse également s’occuper de la logistique si vous payez.

Les places de marché regroupent de nombreux produits provenant d’un large éventail de fournisseurs. La sélection est généralement très large, la disponibilité est très élevée, et les prix sont plus compétitifs. Il existe deux types de places de marché : celles qui se spécialisent dans un seul type de produit et celles qui offrent à peu près tout (comme Amazon, eBay, Rakuten etc …).

Pour ou contre vendre ses produits sur Amazon ?

Chaque place de marché à ses propres avantages et inconvénients ainsi que ses propres forces et ses faiblesses. Dans le tableau qui suit, découvrez les raisons pourquoi vendre sur Amazon est une bonne idée mais aussi quelles sont les limites liées à la vente sur la marketplace.

Pour ou contre vendre ses produits sur eBay ?

Le tableau suivant présente les « pour » et les « contre » de la vente sur eBay, une marketplace concurrente d’Amazon avec un business model un peu différent (la marketplace est la plus grande plateforme C2C sur internet).

Pour ou contre vendre ses produits sur Etsy et Alibaba ?

Enfin, dans ce troisième tableau, découvrez les « pour » et les « contre » de la vente sur la marketplace Etsy et Alibaba. La place de marché Etsy est positionnée sur le marché des biens « vintages » et sur l’aspect communautaire.  Alibaba quant à elle, surnomée le « Amazon chinois », potentiellement la plus grosse marketpace du monde, se taille une belle part du e-commerce. Les marchands européens tentent de plus en plus de se développer sur le marché chinois à l’aide de ce support e-commerce.

Vendre sur Amazon et sur eBay : les bonnes pratiques

Si vous avez déjà votre propre site e-commerce, vous pouvez ajouter à votre stratégie de vente de nouveaux canaux de distribution comme par exemple les places de marché. Amazon ou eBay peuvent devenir de nouveaux supports privilégiés. Cependant, ce n’est pas tout simple, alors voici cinq points à garder à l’esprit lorsque vous diversifiez votre stratégie de distribution.

#1 : Penser comme un franchisé

Vendre sur Amazon ou eBay, c’est un peu comme une franchise. Ils fournissent beaucoup de soutien, mais vous devez jouer
avec leurs règles (qui sont strictes) et il faut accepter l’idée que le franchiseur prend une part du butin. Les places de marché peuvent
vous laisser à la fois construire et développer votre entreprise, mais assurez-vous que cela soit réellement rentable pour vous.

#2 : Communiquer sur son site dans les colis

Le danger avec les places de marché est que vous mettiez un peu de côté votre propre site web. Pensez aux marketplaces comme un moyen de faire votre publicité. Pour cela, maximisez vos opportunités en incluant un flyer pour votre propre site web, éventuellement avec une réduction, dans le carton d’envoi de la commande. Le fait que certaines places de marché ne permettent pas cette pratique démontre à quel point cette stratégie peut s’avérer payante.

#3 : Comprendre les prix du marché

Le fait qu’il soit si facile de démarrer sur les marketplaces est à double tranchant. Pour beaucoup de nouveaux marchands sur ces plateformes e-commerce, réussir sur les places de marché passe par le fait de rivaliser sur les prix. Cela représente une terrible erreur car, ceux qui fonctionnent avec cette stratégie de vente ne durent pas longtemps… Ils perdent de l’argent très rapidement puis abandonnent. La vente sur ces plateformes e-commerce ne se résume pas à vendre le moins cher possible mais plutôt à mettre en avant ses avantages concurrentiels et les bénéfices clients.

#4 : Faire un peu de math

Pour vous positionner sur des prix corrects, vous devez d’abord comprendre de façon très précise vos propres coûts. Faites des maths pour calculer vos marges ! Vous pouvez aussi par exemple espionner la concurrence et suivre la fluctuation de leurs prix au fil du temps. Si vous choisissez de vendre à bas prix vos produits, cela doit être le résultat d’une action promotionnelle et doit être réalisé sur une période limitée.

#5 : Viser un service client juste et efficace

Le service client ne doit pas être sous-estimé. Les clients vous évaluent, et même lorsque vous êtes parfait, certains vous donneront toujours de mauvaises notes, de mauvais avis. Si vous obtenez de nombreux mauvais avis vos ventes seront faibles, et en dessous d’un certain seuil, vous serez expulsé de la marketplace. Votre mission est donc de répondre le plus rapidement possible aux requêtes entrantes.
En outre, la livraison et l’emballage sont particulièrement importants car livrer des biens abîmés est toujours perçu comme une véritable source de frustration pour le client.
Pensez également à offrir aux clients un remboursement sans poser trop de questions car cela permet de minimiser l’insatisfaction que celui-ci a pu ressentir. Vous arrivez ainsi à donner une note positive à un sentiment plutôt négatif.

L’objectif est de ne jamais compter que sur les places de marché afin de développer son business. Être dépendant d’un canal de distribution en particulier est un trop gros risque à prendre. A vous de les diversifier !

Source de l’étude

guilhem
guilhem
Fondateur de la solution iziflux et PDG de l'agence cibleweb J'interviens dans le ecommerce depuis plus de 15 ans
Simple Share Buttons