Rachat de Rue du Commerce par Carrefour qui souhaite accentuer sa stratégie omnicanale

9 septembre 2015

Vous avez dû déjà entendre la nouvelle… Dans la sphère du web, tout va très vite ! Eh bien oui, Carrefour vient d’annoncer qu’il souhaite racheter le site Rue du Commerce. L’objectif est de « développer davantage sa stratégie dans le domaine des nouvelles technologies en lien avec ses magasins ». Carrefour ne souhaite pas laisser la part belle à son concurrent Casino et son site Cdiscount. Le rachat de Rue du Commerce permettra à Carrefour d’être présent en ligne et de favoriser le développement de stratégies omnicanales.

rachatrueducommercecarrefour

Rachat de Rue du Commerce pour 20 à 30 millions d’euros

Le projet a été annoncé dans un communiqué et le groupe de grande distribution français a déclaré être en« négociations exclusives » avec Altarea Cogedim pour racheter 100% du capital de Rue du Commerce. Altarea Cogedim avait acheté Rue du Commerce en 2012. L’opération de rachat par Carrefour pourrait être effective début 2016. D’après Le Journal du Net, Carrefour serait prêt à payer 20 à 30 millions d’euros pour ce rachat. Notons qu’Altarea Cogedim avait payé 100 millions d’euros en 2012 pour Rue du Commerce.

Lire :   Lancer sa propre marketplace a du bon !

Le rachat de Rue du Commerce est un pari sur l’avenir puisque les résultats du site de vente en ligne ne sont pas au beau fixe : chiffre d’affaires de 316,7 millions d’euros en 2014 contre 328,1 millions en 2013 (-3 %).  Carrefour misera, c’est certain sur l’activité marketplace du site. Un point très avantageux pour le groupe.

Pourquoi racheter Rue du Commerce ?

Un tel rachat est en fait intéressant pour Carrefour car cela devrait lui permettre « d’accélérer sa stratégie omnicanale en France et de se renforcer sur l’e-commerce non alimentaire ». De quoi compléter l’offre web déjà en place (Carrefour Online et Ooshop). Carrefour détiendra alors l’une des principales marketplaces françaises qui représente 122,7 millions d’euros de volume d’affaires 2014 (+12%). Georges Plassat, le PDG de Carrefour a même déclaré « Il nous faut entrer dans le digital avec plus de vaillance pour que ce soit complémentaire des magasins ». Carrefour veut devenir une entreprises qui mise sur l’omni-canal et qui vit avec son temps en s’adaptant aux comportements nomades des consommateurs.

Notons qu’en Août, Alibaba investissait 4.5 milliards d’euros dans une chaîne de magasin. Comme quoi les magasins physiques restent tout de même une source de revenus non négligeable et un moyen de rentrer en contact avec de nombreux potentiels clients. Les investissements vont dans les deux sens !

Essayez Iziflux,
votre essai est gratuit pendant 60 jours

Piochez dans notre bibliothèque