Comparateurs de prix : L’interview du fondateur de Bonlot.com en avant première

28 février 2013

Aujourd’hui, Guilhem le fondateur de la solution de gestion de flux produit sur les comparateurs de prix Iziflux pose quelques questions au fondateur du comparateur de prix Bonlot.com.

Voilà donc rien que pour vous, l’interview en avant première sur le blog Iziflux de Jean-François Lhuisset !

bonlot.com comparateur de prix

Guilhem : Bonjour Jean-François

Tu es le fondateur d’un nouveau comparateur de prix, Bonlot.com, lancé en version béta, il y a 2 ans. Peux tu nous parler de ton produit ?

JF : Tout d’abord, je dois dire que je n’aime pas trop cette notion de « comparateur de prix », je préfère, de loin la notion de « guide d’achat » qui me semble plus approprié à notre activité de shopbot. Nous en reparlerons plus loin je pense.

Bonlot.com est donc un shopbot né en 2011. Issue de notre expertise en solution de recherche et en technologies d’indexation documentaire sémantique.  Il bénéficie donc une forte expertise dans le traitement et le classement de données, autour du e-commerce.

Très tôt, nous avons développé Bonlot.com dans toutes les activités et les produits qui se vendent en ligne. Ajourd’hui, Bonlot.com dispose d’une taille critique et d’une crédibilité pour les acheteurs et les marchands.

Lire :   Comparer.fr fait peau neuve et améliore l’expérience utilisateur !

page accueil bonlot.com

Guilhem : Justement quel est le modèle économique pour les marchands  ?

 JF: Nous avons volontairement simplifié l’approche pour un marchand en offrant différentes solutions adaptés à tous les besoins.  Nous avons 2 types d’offres, une au CPC, une au CPA.

Notre offre CPC est basée sur un CPC fixe et unique sans prendre en compte les catégories, les prix etc. C’est donc simple à étudier. Du point de vue contractuel, c’est encore plus simple. Le contrat débute par un crédit du compte marchand (en ligne, par CB ou Paypal). Le crédit minimum est de 75 EUR.  Les clics sont décrémentés de ce crédit. Quand le crédit est à 0, le référencement s’arrête. Libre au marchand de re-créditer son compte à nouveau.

Notre offre CPA est plus complexe car elle intègre plusieurs notions. Etant donné que nous serons rémunéré sur la vente réalisée par le marchand grâce à Bonlot.com, nous auditons scrupuleusement ce futur partenaire et son potentiel. Ensuite, il devra mettre en place notre tracker de vente sur son site dans son « tunnel de vente ».  Et enfin, nous auditerons son catalogue produits. Si ce dernier n’est pas satisfaisant, nous lui demanderons de faire les modifications. Dans le cas de l’offre CPA, nous partons sur un engagement contractuel (à la différence de l’offre CPC).

Les infos sont visibles sur l’espace marchand ci-dessous :

espace marchand bonlot.com

Guilhem : Tu parlais à l’instant de la qualité des catalogues produits. En quoi est-ce important pour vous ?

 JF : Le catalogue produit, c’est probablement le nerf de la guerre en matière de référencement.  Par seulement pour les comparateurs mais aussi pour le SEO et le SEM… mais là je m’égare !

Il faut bien comprendre que notre principale mission est de placer le produit le plus pertinent en face de l’acheteur le plus susceptible de l’acheter.  Quand un marchand nous fourni des infos parcellaires ou incomplètes, son produit a toutes les chances de finir aux oubliettes.

Lire :   Comparateurs de prix et législation (Partie 2)

C’est d’ailleurs, un des gros avantages des intégrateurs de flux comme Iziflux : auditer et conseiller le marchand pour optimiser ces référencements comparateur !

Guilhem : Sans dévoiler le coeur technologique de Bonlot.com, peux tu nous parler du classement des produits ?

 JF : Le fameux Saint Graal ! L’algorithme de classement produits doit prendre en compte au moins 50 paramètres que je classerais en 3 groupes : Le produit, sa notoriété (son ancienneté chez nous) et ses ventes.

Le produit : c’est le catalogue et l’export de données. S’il manque des choses, si elles sont fausses (ean incorrect) ou si les images n’existent pas : c’est la sanction assurée (Nous crawlons les images)

La notoriété du produit : Elle s’acquière avec le temps. Il n’y a pas de primeur au nouveau produit. Nous privilégions donc les relations à long terme avec les marchands.

Les ventes du produits : Chaque marchand peut intégrer notre tracker ROI pour suivre les ventes de Bonlot.com sur son site. Cela nous permet de connaître la popularité réelle d’un produit au yeux d’un acheteur, Que vous soyez au CPC ou pas, notre tracker peut être intégré. 

Guilhem : Le prix n’entre pas en ligne de compte dans le classement ?

 JF : Et non – ou presque !  Le prix que paye le marchand n’est pas vraiment un critère de tri des offres dans le référencement naturel. C’est très très marginal. Nous avons une offre pour les produits sponsorisés pour mettre en avant un produit.

Guilhem : Et en matière de trafic, que « pèse » Bonlot.com ?

 JF : Nous sommes encore un petit caillou au milieu d’ énormes montagnes californienne ! Mais nous tirons déjà notre épingle du jeu. Évidement, Bonlot.com ne peut pas se targuer d’être le partenaire unique de chaque marchand. Il est de plus en plus évident qu’un marchand ne doit pas mettre tous ces oeufs dans le même panier. Nous sommes donc une bonne alternative.. pour l’instant.

Lire :   Pourquoi exporter votre catalogue produits sur nextag avec iziflux ?

Cela dit, nous assurons aussi notre propre notoriété en communication média et hors média. 

Guilhem : Vous travaillez avec les plate-formes d’affiliation ?

 JF : Plus exactement, nous avons travaillé avec. Aujourd’hui, nous sommes de moins en moins d’accord avec les schémas. Manque de transparence, de réactivité, de qualité, sans parler de lacunes graves sur certains process… Bref : c’est un monde que nous quittons petit à petit.  A titre d’exemple, nous avons audité 5 plateformes d’affiliation internationales qui nous ont sollicité en 2012 et en avons rejeté 5 !

Guilhem : En matière de R.O.I, vous vous placez comment ?

JF : Très bonne question ! J’entends parler de 1 à 3% chez certains concurrents. Pour ma part, j’ai appris qu’un R.O.I se calcule en CA réalisé divisé par l’investissement engagé.  Si j’en crois nos clients, ils sont plutôt très content.

Guilhem : Et l’avenir proche ?

 JF : Toujours à la quête du scoop ! En ce moment, nous travaillons sur le comportemental de nos visiteurs. Nous avons déjà mené plusieurs réformes lourdes dans l’ergonomie,  le design et la présentation des produits. J’espère vous présenter des choses sympas dans 2 ou 3 mois.

Guilhem : Merci Jean-François pour cette présentation de Bonlot.com. A bientôt pour nous dévoiler la suite ?

JF : Avec plaisir ! A bientôt.

Avez vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne / 5. Total des avis

pas de votes à ce jour, soyez le premier à donner votre avis

Essayez Iziflux,
votre essai est gratuit pendant 60 jours

Piochez dans notre bibliothèque