Rentrée marketplaces 2016 : On vous parle de Priceminister et de la croissance des marketplaces aux USA !

marketplacesrentrée2016La marketplace Priceminister contre-attaque !

L’année passée a été compliquée pour Priceminister semble t-il. En effet, la place de marché appartenant au groupe Rakuten a subi quelques difficultés. Afin de remontrer la pente, la contre-offensive est lancée !

La marketplace Priceminister investi massivement dans la fidélisation client et la mise en relation des acheteurs et des vendeurs. En ce sens, la plateformer e-commerce a déjà lancé « Priceclub ». Ce mécanisme permet à l’utilisateur d’obtenir 5% du remboursement de son panier sous la forme de « superpoints » qui pourront être déduits des achats futurs. D’après le directeur commercial de Priceminister, Priceclub compte déjà « des dizaines de milliers d’inscrits ».

Par ailleurs, afin d’optimiser la relation acheteur-vendeur, Priceminister mise sur la géolocalisation. La marketplace propose en effet aux utilisateurs de venir récupérer leurs commandes chez le vendeur. Ce modèle est ni plus ni moins que du « click and collect ». Priceminister mise la tendance du « retour aux sources » largement observé chez les consommateurs qui souhaitent valoriser le commerce local.  Via ce service, Priceminister souhaite entre autres économiser des coûts de livraison surtout liés aux produits encombrants et lourds .

priceministerecommerce2016

Via la mise en relation des vendeurs et des acheteurs via la superboutique de Priceminister, la marketplace désire lever de nombreux freins à l’achat que peuvent potentiellement avoir les cyberacheteurs. Les marchands quant à eux développent leurs canaux de distribution et bénéficient de la grande visibilité ainsi que du fort trafic de Priceminister. En effet, la marketplace comptait 17 millions de membres en juillet 2016.

Source : « PriceMinister se réinvente avec le click and collect »

Marketplaces et USA : les cyberacheteurs et les marchands

Les places de marché bénéficient enfin d’une bonne croissance aux USA ! En effet, ces plateformes boostent enfin les ventes des e-commerçants américains, ce qui n’était pas forcément le cas jusqu’à présent. Par rapport à la France, les USA semblent en retard en ce qui concerne le business des marketplaces. La tendance à ouvrir sa propre marketplace est aujourd’hui d’actualité outre-atlantique.

Les ventes réalisées via les places de marché par les marchands américains ont augmenté de 42,9% et représentent maintenant 14,4% de leur CA 2015 (Internet Retailer). Découvrez ci-dessous la part des ventes marketplaces réalisées par différentes entreprises américaines.

marketplacesUSA2016


Aux USA, ce sont Amazon
et eBay qui dominent le marché. En effet, d’après ChannelAdvisor, les deux marketplaces comptaient pour 95% des ventes marketplaces et pour 42,8% des ventes en ligne. Toutefois, le paysage e-commerce américain est en train dévoluer. Certains leaders e-commerce américains comme Walmart, Sears, The Home Depot ou Newegg ont ouvert une place de marché. Comme les marchands français, nombre de sites e-commerce américains tentent d’élargir leur offre en développant une place de marché de niche.

Ci-dessous, découvrez les principales marketplaces américaines. Remarquons que le groupe Rakuten (qui détient Priceminsiter) arrive en troisième position du classement.

marketplacesUSA2016

Source : « Les marketplaces déferlent sur les Etats-Unis »

guilhem
guilhem
Fondateur de la solution iziflux et PDG de l'agence cibleweb J'interviens dans le ecommerce depuis plus de 15 ans
Simple Share Buttons