Les petits sites e-commerce se créent par centaines tandis que les gros sites s’imposent durablement

18 février 2015

Les petits sites e-commerce sont nombreux sur le web…

Selon la Fevad, il y a eu 19 300 sites marchands qui ont été créés en 2014. Cette croissance est largement due aux PME qui lancent leur site web. Nous comptons actuellement plus de 157.300 sites d’e-commerce en France ce qui a représenté pour 2014 une croissance de +14%.

Notons que cette forte croissance, est tirée par le haut grâce aux TPE et PME. En effet, plus de 14.000 de ces nouveaux sites ne réalisent que 100 transactions par an, selon le baromètre Oxatis-KPMG. Ces petits sites e-commerce sont en partie des petits commerçants physiques, des boutiques indépendantes, des pure-players de l’Internet, et parfois même, des professions libérales.

Les petits e-commerçants sont maintenant rassurés face à l’outil internet et considère ce canal comme complémentaire. Jusqu’alors, ces derniers pensaient que l’offre internet allait cannibaliser leur offre en magasin. Ces quelques chiffres montrent bien l’évolution des esprits.

sites e-commerce

…et ils optent pour la vente sur les marketplaces : Amazon, eBay, Cdiscount…

Les petits sites e-commerce souhaitent avant toute chose se rendre visible parmi la masse des autres sites concurrents présents sur le web. Mission pas facile…

Les petits sites e-commerce optent bien souvent pour la vente sur les places de marché dans l’objectif de profiter de leur large audience. Les marketplaces plébiscitées sont : Amazon (17,5 millions de visiteurs uniques par mois), CDiscount (10,7 millions) ou eBay (7,9 millions).

Lire :   Sécurité web : "Seulement 34% des e-marchands ont mis en place une procédure contre les hackers"

Toutefois, les petits sites e-commerce ont du mal à utiliser l’ensemble des outils web et marketing à leur disposition. Bien souvent, ils n’ont pas les compétences nécessaires pour optimiser leur visibilité. Ces derniers ne sont pas encore prêts à s’investir dans l’achat de mots-clés sur Google Adwords. En effet, plus de la moitié (61%) des petits e-commerçants n’utilisent pas les services payants du moteur de recherche pour gagner en visibilité

Les leviers les plus utilisés restent : le référencement naturel, les comparateurs de prix, les place de marché et l’envoi d’e-mails.

Mastodontes du web contre petits sites e-commerce : une guerre injuste pendant les soldes ?

Pendant les soldes d’hiver 2015, les ventes ont baissé de 18 % sur les deux premiers jours. Toutefois, les gros sites e-commerce comme Sarenza, Brandalley et Priceminister arrivent en tête des e-boutiques ayant réalisé le plus de ventes.

Cette baisse toucherait les vêtements et les accessoires de mode (-29 %) et les petits sites (-21 % de chiffre d’affaires selon Gfk), qui n’ont pas une grande offre à proposer aux cyberacheteurs.

Cette morosité ambiante pendant les soldes pourrait être expliquée par exemple par le fait que de nombreux sites e-commerce ont basé leur business model sur les promotions et les rabais continuels. L’objectif étant de faire faire des économies aux internautes tout au long de l’année. Les soldes attirent donc de moins en moins de monde puisqu’elles n’ont plus leur caractère « exceptionnel ».

Essayez Iziflux,
votre essai est gratuit pendant 60 jours

Piochez dans notre bibliothèque